Dérive démographique

Classé dans : Annemasse | 0

Les derniers chiffres de l’INSEE écornent l’image glorieuse d’une ville attirant toujours plus de monde. En fait, la population annemassienne a baissé entre 2015 et 2016. Est-ce si surprenant? Ces chiffres viennent confirmer la tendance observée depuis plusieurs années d’une croissance démographique inférieure au reste du Genevois français et parvenue à un stade d’essoufflement.

L’analyse des données de l’INSEE montre également un profil et une dynamique préoccupants. En bref, la ville compte toujours plus de personnes en situation de chômage (+7% par an entre 2010 et 2015) et plus de gens vivant seuls (+2% par an). Notre parc immobilier reflète bien cette évolution, à croire qu’il a été prévu pour cela :

⁃ Une augmentation du nombre de studios: +5% par an. 35% du parc immobilier est constitué d’appartements d’1 à 2 pièces, un nombre disproportionné face à la moyenne des villes de France, qui est à 6%,

⁃ Une diminution du nombre d’appartements de 4 pièces et plus : -1% par an,

⁃ Une augmentation du nombre d’appartements en HLM : +5% par an.

Dès lors, et c’est la réalité que nous constatons, par les témoignages que nous recueillons régulièrement, les familles et les anciens qui en ont les moyens quittent la ville pour trouver ailleurs un logement et un environnement mieux adaptés à leur situation.

Forts de ce constat, nous pensons que la fuite de la classe moyenne et des aînés vers d’autres communes est préoccupante pour l’équilibre démographique et économique de notre ville.

Nous nous battons pour un juste équilibre. Sans revenir sur l’importance de l’aide sociale, donnons cependant aux familles, aux seniors et aux classes moyennes la possibilité de s’installer durablement dans notre ville.